AEROGOMMAGE ET COMPRESSEUR D’AIR

Publié le 19 septembre 2019

L’ENTRETIEN DU COMPRESSEUR

Aujourd’hui nous aborderons ce sujet important car il est la cause de beaucoup de dysfonctionnements dont on attribue quasi systématiquement la cause au matériel d’aérogommage quel qu’il soit…

Il faut savoir que la vis de compression (des compresseurs à… vis!) baigne dans un bain d’huile. De ce fait l’air comprimé qu’elle produit est naturellement chargé de particules fines d’huile. Pour certaines utilisations cette présence d’huile n’est pas pénalisante et elle est même bénéfique pour certains outils pneumatiques auxquels
elle apporte une lubrification supplémentaire.

Dans les domaines qui nous intéressent, aérogommage et hydrogommage, ces particules d’huiles sont parfaitement indésirables. Les vapeurs grasses ne sont absolument pas compatibles avec le bon écoulement des abrasifs fins utilisés dans les aérogommeuses ou les hydrogommeuses. Elles sont en effet à l’origine de dysfonctionnements tels :

– débit d’abrasif d’aérogommage irrégulier
– rupture d’alimentation en abrasif
– colmatages fréquents
– formation de « mayonnaise » (huile + eau) dans les composants pneumatiques
– blocage des composants pneumatiques en période de gel etc…

Filtre séparateur d’huile et filtre à air

Pour traiter ce problème, les fabricants de compresseurs ont prévu une cartouche séparatrice d’huile à la sortie de la vis de compression. Ce filtre est chargé de récupérer les vapeur d’huile et de les renvoyer d’où elles proviennent : dans la vis de compression !

Vous l’imaginer bien, cette cartouche n’est hélas pas éternelle et demande à être changée régulièrement. Chaque constructeur définit donc la fréquence de ce renouvellement. Charge à vous d’y veiller si vous ne voulez pas perdre de longues heures de travail à subir les effets d’une négligence à ce niveau.

L’un des signes avant courreur de ce problème est l’aspect laiteux, voire épais, des condensats évacués par votre indispensable  refroidisseur d’air. Il indique une forte présence d’huile dans l’air comprimé fourni par votre compresseur. Un compresseur d’air mal entretenu peut aussi générer une quantité anormale de condensation simplement par la montée en température du compresseur en fonctionnement. Ainsi une mauvaise ventilation du compresseur ou des filtres à air encrassés ou périmés peuvent entraîner les mêmes désagréments que les particules d’huile.

Nous vous invitons donc à ne pas négliger l’entretien de votre compresseur et à veiller à le placer hors poussière durant les chantiers.