Décapage des coques de bateaux par aérogommage ou hydrogommage

Le décapage par aérogommage ou hydrogommage sont devenus en dix ans les solutions les plus rapides, les plus écologiques et les plus rentables dans le domaine du décapage des antifouling sur les carènes aussi appelées « œuvres vives ». C’est un travail qui demande soin et application car le gommage ne doit pas endommager le gelcoat sur lequel l’antifouling est généralement appliqué. Le but est de livrer à son client une coque de bateau parfaitement décapée avec une surface légèrement microporeuse permettant l’application immédiate d’un nouvel antifouling avec une accroche adaptée. La rénovation des ponts en bois peut aussi être réalisée par aérogommage ainsi que le décapage par projection d’abrasifs d’objets en métal ou en acier pour enlever la rouille par exemple. Il est aussi possible, avec une aérogommeuse, d’assurer une finition en microbillage des pièces en inox qui le nécessitent.

PlanetSolar décapage des flotteurs © US Cleaner 2016

 

PlanetSolar décapage des flotteurs © US Cleaner 2016

 

Aérogommage et hydrogommage d'antifouling

La coque d’un bateau est revêtue d’un antifouling qu’il faut régulièrement surveiller et entretenir. La peinture antifouling a pour but de protéger la carène des coques de bateaux et d’en optimiser la « glisse » dans l’eau . Elle la protège notamment contre les organismes aquatiques et en cas de dégradation, cela peut avoir des conséquences sur son étanchéité. Cette peinture a tendance à perdre de son efficacité avec le temps à cause de l’eau de mer, des rivières ou des canaux par exemple. Elle doit donc être renouvelée. Avant de passer à l’application d’une nouvelle couche d’antifouling, il est important de se débarrasser des résidus de l’ancienne, notamment grâce aux techniques d’aérogommage ou d’hydrogommage. Ces procédés consistent à décaper les résidus restant de peinture antifouling.

ATTENTION : Le décapage des gelcoats n’est pas réalisé par ce procédé au risque d’endommager fibre de verre située dessous. Il est en général pratiqué par rabotage…

Hydrogommage Antifouling – © Probanet 2016

Hydrogommage bateau pneumatique – © US Cleaner 56

Quelle est différence entre l’aérogommage et l’hydrogommage de coques de bateaux ?

La différence est toute simple : l’aerogommage est un nettoyage avec gommage à sec et l’hydrogommage est nettoyage avec gommage par voie humide. Cela permet de décaper et nettoyer à très basse pression vos carènes de coques de bateaux sans les abîmer. Ces deux procédés peuvent être appliqués même sur les coques de bateaux les plus sensibles. Le traitement se fait tout en délicatesse grâce aux abrasifs et granulats utilisés. Il peut s’agir, de Garnet, d’Archifine ou tout autre abrasif d’une dureté de 7 ou 8 Mohs.

Pourquoi choisir l’aerogommage ou l’hydrogrommage pour les coques de bateau ?

L’aérogommage et l’hydrogommage sont des techniques innovantes mais surtout écologiques. Elles respectent l’environnement tout en ne détériorant pas le gelcoat sur la surface des carènes polyester de vos bateaux. La technique est efficace et beaucoup moins agressive qu’avec une machine de sablage. L’un des principaux avantages de l’aérogommage pour le décapage des coques est le gain de temps par rapport aux autres techniques manuelles ou chimiques. Cette technique est compatible avec plusieurs types de matériaux comme le bois, le métal, l’acier, le polyester etc… Il s’agit d’une alternative efficace, rapide et respectueuse de l’environnement, qui permet d’éviter l’utilisation de produits chimiques, que demander de plus ?

Hydrogommage Antifouling – © Hydrogomm’Noumea 2017

Hydrogommage Antifouling – © Hydrogomm’Noumea 2017

Comment procéder au décapage de l’antifouling de la coque ?

Tout d’abord, il faut étudier toute la surface de carène de la coque du bateau à nettoyer : la nature de son antifouling (film mince, érodé ou encore bien présent), de sa peinture ou encore de son gelcoat. Suivant l’état de la coque du bateau, celle-ci pourra être décapée par solution d’hydrogommage ou d’aérogommage. Grâce à ces procédés de décapages par projection d’abrasifs, votre coque de bateau sera lisse et les déchets de carénages (restes d’antifouling, de peinture gelcoat ou les poussières) seront récupérés. Il est essentiel de récupérer les déchets d’antifouling, de peinture ou de gelcoat puisque la toxicité de ceux-ci est élevée. Il est indispensable d’effectuer un traitement de ces résidus afin de les recycler.
Ce travail sera réalisé dans des aires prévues à cet effet ou avec un confinement qui évitera la propagation des poussières aux alentours. L’abrasif naturel n’est pas volatile, de plus l’eau permet de sécuriser l’abrasif lors de la projection, évitant ainsi que celui-ci ne se répande dans l’air et soit respiré par le personnel pratiquant cette technique. Les demandes d’aérogommage ou d’hydrogommage d’antifouling émanent tant des chantiers navals que des plaisanciers en direct. Une fois votre coque traitée par aérogommage ou hydrogommage, celle-ci sera bien lisse, légèrement microporeuse et donc prête à recevoir le nouvel antifouling. Vous n’aurez plus qu’à repartir en mer ou sur l’eau d’un canal !

Nous avons réalisé un petit fascicule décrivant les différentes étapes du décapage des carènes avec aerogommeuse ou hydrogommeuse. Il est disponible en téléchargement dans la partie « ESPACE PRIVILÈGE » de ce site. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter, notre support technique sera ravi de vous répondre dans les plus brefs délais.